DÉFI DES MIDSHIPS – ACCUEIL

Logo YCC Midships+-001

Au départ, on nomme « midship », par dérision, le débutant qu’on est obligé de maintenir au milieu du bateau, là où ça bouge le moins, pour lui éviter d’être malade.
Charmant
Puis le qualificatif devient plus enviable en désignant la génération des plus jeunes officiers du bord, ceux qui sont encore en formation.
Et, dans la Royale, le Midship obtient le privilège d’animer le carré du bord.
C’est le cas encore aujourd’hui.
Le Yacht Club Classique a  récupéré  le vocable pour l’affecter aux jeunes générations à embarquer sur nos bateaux, pour le partage de nos traditions, de nos expériences, et des plaisirs de la belle plaisance.

On le sait le Yacht Club Classique s’attache en priorité à trois objectifs majeurs que sont le Protection du patrimoine, la Promotion du yachting classique et le Partage des expériences.

Partage s’entend ici de multiples manières : partage de la connaissance  des  plans d’eau, des expertises de maintenance, des souvenirs de navigation, des règles de jauge, etc.
Et surtout partage des joies de l’embarquement.

Parce que ce partage doit être accessible à tous, et en premier lieu aux plus jeunes générations, le YCC a créé  une épreuve originale : le Défi des Midships.

Il s’agit d’une compétition annuelle entre écoles et universités, invitées à proposer des équipages d’étudiants pour régater entre elles, sur un plan d’eau choisi chaque année pour son agrément.

Affectés par tirage au sort aux différents yachts classiques, ces équipages de Midhips défendront les couleurs de leur Ecole, dans une compétitif à la loyale, dans le respect des règles  et du comportement propre à la belle plaisance.

Cette compétition, qui n’a pas d’équivalent, ne peut se mener à bien qu’avec la contribution enthousiaste des armateurs de yachts classiques, membres du YCC, qui acceptent de mettre leur bateau à disposition des écoles pour cette régate.
La règle du défi des Midships est simple : l’armateur reste à son bord, garant du bon usage du bateau qu’il confie  et des règles de sécurité.

Mais l’équipage n’est composé que d’étudiants d’une même école, juristes, ingénieurs, gestionnaires, scientifiques.
Sans oublier bien entendu les étudiants des universités, françaises ou étrangères, venus en découdre, pour une victoire forcément très disputée.

Une chose  est cependant déjà certaine : le yachting classique est de toute façon sur le podium !

Pierre Loïc Chantereau R. de B.